Production

Depuis sa création, Lillico s’engage aux côtés des artistes pour soutenir et pérenniser la création jeune public en Bretagne à travers différents niveaux de soutien :

- résidences de création en milieu scolaire ou sur plateau,
- regards extérieurs,
- coproductions,
- compagnonnage à long terme (compagnies nées au sein de Lillico)

20 À 30 000 JOURS

"J’aime la présence de Fanny, sa force de lecture, son rythme et l’intensité de son regard.

J’aime les projets audacieux et celui-ci en fait partie. C’est un projet de femme, de femme jeune, de femme déterminée.
Le texte que Fanny a choisi est très fort. Je revendique les textes forts pour l’enfance et la famille.

J’aime sa démarche artistique : cette recherche, cette exploration en toute simplicité passant par des réels moments de réflexions.

J’aime ce moment : celui où l’artiste pense que c’est le moment de s’engager.

J’aime l’idée que l’on puisse encore aujourd’hui oser commencer.

Je suis intéressée par un(e) artiste qui se pose toutes les questions y compris celle de la structuration sans se changer en mouton du moment.

Lillico s’intéresse à la production parce que c’est une question prioritaire. Je suis heureuse que nous puissions réfléchir ensemble, construire ensemble cette structuration qui va accompagner un beau projet : un projet rêvé par une artiste singulière. " Christelle Hunot

Le spectacle
Fanny Bouffort / Lillico, Rennes - Ille et-Vilaine
Texte et objets - Tout public dès 9 ans - 45 min

20 à 30 000 jours est un conte, un mauvais rêve qui raconte la course folle et aveugle de toute une population vers La Mer, dans le but d’y trouver richesse et immortalité. Petit à petit, le temps se distord, s’arrête. La catastrophe s’annonce. Le voyage s’accélère.

20 à 30 000 jours est une histoire en pièces détachées, un récit d’aventures en miniature, un millier de voitures rouges, un carambolage et une goutte d’eau salée. Le court texte de Laurent Javaloyes Le conte du grand père, extrait de sa pièce Igor et caetera, sera matière première pour un travail scénique croisant le temps, le corps et l’objet.

Conception et interprétation : Fanny Bouffort
Lumière : Fabien Bossard
Accompagnement corps et objets : Christine Le Berre
Accompagnement écriture plateau et dramaturgie : Michel Cerda

Coproduction :
Coopérative de Production de Ancre - soutien mutualisé à la production jeune public en Bretagne - L’espace périphérique (Ville de Paris - Parc de la Villette-75) - Le Grand Logis - Bruz (35) - Avec le soutien de : Rennes Métropole - Accueils en résidence : Au bout du Plongeoir (Thorigné-35) - Le tas de sable/ Cie Chepanses vertes - (Amiens-80) - Théâtre du Cercle (Rennes-35) - padLOBA dans le cadre des Focus (Angers-49) - Laboratoires de recherches : Le Volume (Vern-sur-Seiche-35) - le Triangle dans le cadre de du Labo writing & movement - Dansce Dialogues 2 / Spectacle vivant en Bretagne (Rennes-35) - Regards et Mouvement/Hostellerie de Pontempeyrat (42) - Création en Octobre 2015 dans le cadre du Festival Marmaille, Rennes.

20 à 30000 jours TEASER from Mesdames Messieurs on Vimeo.

L’APPEL DU DEHORS

Théâtre / paysage d’objets - Tout public à partir de 6/8 ans

2017 est l’occasion pour Fanny Bouffort de commencer un nouveau projet de création. L’appel du dehors sera le titre de ce nouveau spectacle à la croisée du théâtre d’objet, du récit et de la botanique. Le point de départ sera un récit fictionnel traversé par une grande question existentielle : le goût du risque et le sentiment de liberté. Lillico accompagnera cette nouvelle création en production, en échange sur sa démarche de création, les problématiques de communication et de diffusion.

Note d’intention

> Le gout du risque / le sentiment de liberté
… Réflexion en cours …

Parlons de la liberté, et de la joie qu’elle provoque, essayons de décortiquer ce sentiment là.
La liberté est un mouvement d’affranchissement, il désigne ce moment où nous sommes délestés de toutes entraves, un moment où nous sommes vraiment et entièrement vivants.

" Nous avons été des enfants, des bébés, et nous ne le savons plus. Nous avons goûté le monde, nous avons touché, été touché, nous avons écouté un bruit jusqu’à ce qu’il se confonde avec la nuit, nous avons bercé une feuille d’arbre, un caillou, un mot, des tas de choses impossibles à bercer nous l’avons fait. Comment préserver cette forme de au monde là ? "
Voici la question que pose ce prochain spectacle.

Regarder le monde à notre échelle avec curiosité et entrain, et non pas comme on nous l’impose. Et si l’on prenait le risque de se délester de ses propres repères, c’est-à-dire se perdre, et s’ouvrir ainsi à ce qui arrive.
Prendre le risque de voir, c’est prendre ce qui vient dans l’intensité de ce qui est donné, vécu.
Aller tête nue sous l’orage et ne pas être troublé par l’averse si violente soit elle.
Et se confronter à la démesure que chacun de nous entretient en secret.

On vit ce qu’on veut vivre, il faudrait peut être tout doucement repartir de là.
Prendre le temps de s’attarder à juste démêler ce qui pousse là… comprendre quelles espèces d’herbes folles se mêlent aux cailloux, quelles sortes de racines nous font grandir et quelles autres sont dangereuses.

Et si on prenait nous-même notre destin en main, là maintenant, à 6, à 8, à 10 ans, à 15, à 30, à 60 ans. Et si, au fond, on était des forces de la nature ? Vraiment !
Et si on faisait tout cela dans la joie ?

Il sera question dans ce spectacle de ce qui tend à s’épanouir, ce qui est contenu sous terre, ce qui sommeille, pour mieux exploser, éclore, s’épanouir, s’émanciper. Et de l’instant décisif où ça émerge, ou ça pète !

J’aimerais travailler sur une forme de retour à l’état sauvage.
J’aimerais travailler sur le sentiment de liberté et de la beauté à l’état pur.
J’aimerais qu’on se demande comment déconstruire les schémas classiques standardisés, comment faire éclore ce qui est contenu au fond de chacun de nous et trouver l’audace
de sortir de la conformité.
Je veux que ce spectacle ait du cran.

J’aimerais que ce spectacle soit : un éloge à la singularité, et au brin de folie.
Une sortie de terre, une éclosion.
Un jaillissement, un " ECLAT (de rire) ".

Fanny Bouffort
Octobre 2017

Conception du projet : Fanny Bouffort - Accompagnement dramaturgie : Pauline Thimonnier - Interprétation : Fanny Bouffort et une comédienne (en cours) - Regard extérieur : en cours - Création lumière : en cours - Régie Son : en cours

CONTACTS
Artistique Fanny Bouffort
Tél. 06.74.47.92.40
e-mail : fannybouffort gmail.com
http://fannybouffort.blogspot.fr

Production / Lillico
Tél. 02.99.63.13.82
e-mail : prod.lillico gmail.com
http://www.lillicojeunepublic.


Documents à télécharger

PDF - 872.3 ko
PDF – 872.3 ko

PDF - 897 ko
PDF – 897 ko