1er/06/2016

Parcheminerie

Démenti au sujet d’une fausse rumeur

Démarche d’expérimentation de Lieu Partagé au Théâtre de la Parcheminerie.

Suite à de nombreuses questions de nos partenaires et de spectateurs au sujet d’un courrier que Lillico aurait envoyé à la Ville de Rennes pour demander à ce que Comptoir du doc soit mis à la porte de la Parcheminerie, Lillico tient formellement à démentir cette fausse information.

Afin de préciser le déroulement des événements depuis mars 2015, veuillez trouver une petite liste d’éléments chronologiques :

- Octobre 2013, nous sommes mis à la porte de notre théâtre par les Cadets de Bretagne.

- La Ville de Rennes nous propose un relogement dans une maison rue de Brest pour nos bureaux.

- Dès lors, nous restructurons notre projet en nous appuyant sur les théâtres rennais, métropolitains et départementaux.

Entre octobre 2013 et mars 2015, l’association Lillico demande un lieu de travail :

1. Pour l’organisation de son Festival Marmaille.

2. Pour retrouver un lieu de résidence pour les artistes qu’elle accompagne.

Proposition de la Ville de Rennes en mars 2015.

La Ville de Rennes propose à Comptoir du doc de s’installer au Théâtre de la Parcheminerie pour exploiter le lieu.

Y mettre en place sa programmation et ses différents événements ainsi que de déménager sur place pour y trouver un lieu de bureau.

Dans un second temps, la Ville de Rennes rencontre l’association Lillico, qui est en attente d’un lieu de travail pour les résidences de création et son Festival Marmaille. La Ville de Rennes lui propose d’exploiter le lieu en création et diffusion toute l’année.

L’association Lillico est très heureuse de cette proposition tout à fait inattendue quant à la possibilité de retrouver un lieu d’exploitation et vit une période de grande joie pour la mise en place de son projet.

D’autant que l’association Lillico a connu depuis 2006 d’énormes difficultés pour maintenir son projet artistique à destination des jeunes et des familles.

Commencent alors les rencontres entre Comptoir du doc et Lillico pour travailler à la mise en place d’un projet de Lieu Partagé en réponse au souhait de la Ville de Rennes.

En septembre, nous démarrons la période d’expérimentation, présentée comme telle par la Ville de Rennes. Nous savons qu’un bilan doit avoir lieu fin novembre pour proposer notre projet commun de Lieu Partagé.

Comptoir du doc a emménagé ses bureaux à la Parcheminerie. Lillico reste à « la maison » rue Papu.

Chaque association se retrouve en surcharge de travail. En effet, nous commençons l’une et l’autre par un temps fort qui nous amène à être, comme chaque année, en pic d’activité.

Le premier bilan avec la Ville est fixé à la fin du mois de novembre et montre, outre les bilans des événements Hors format et Marmaille qui s’avèrent extrêmement positifs, une incapacité à la réalisation d’un projet de Lieu Partagé.

Les 2 associations relèvent le problème de manque de temps et montrent déjà les différences de rythme de travail.

Lors de ce bilan, est soulevé le fait que Lillico souhaite déménager son équipe au Théâtre de la Parcheminerie.

En effet, Lillico porte l’ensemble des responsabilités administratives, juridiques et budgétaires liées à la gestion de ce lieu. Lillico est porteuse du bail, porte la responsabilité des fonds publics alloués pour le théâtre, est porteuse des embauches pour l’entretien du lieu, réalise tous les documents contractuels liés à l’exploitation du lieu, est garante et responsable de la sécurité du lieu.



Dans ce contexte, il est expliqué la nécessité pour l’association de déménager au Théâtre de la Parcheminerie pour :

· pouvoir être en capacité de développer le projet artistique du lieu d’exploitation,

· se garantir face à ses responsabilités.

Monsieur Benoit Careil s’exprime pour donner un avis positif sur cette démarche, comprenant le bien fondé de cette demande.

La Ville de Rennes nous invite alors à déposer le dossier de projet de lieu Partagé pour la fin du mois de décembre.

Le second bilan est fixé le 22 janvier, la Ville de Rennes nous invite à continuer notre travail pour aller plus loin que les intentions et demande à ce que nous déposions un dossier de projet opérationnel pour la fin du mois de mars.

Début février :

La commission constituée d’élus et de salariés de Lillico et de Comptoir du doc décide d’un commun accord d’écrire un courrier pour anticiper le prochain rendez-vous avec la Ville de Rennes fixé à la fin du mois de mars.

Nous avons relevé ensemble des différences entre les deux associations comme le nombre de salariés, la structuration administrative, l’expérience d’exploitation d’un lieu de théâtre, la gestion et la prise de décision...

Nous constatons un rythme et une temporalité différents quant aux activités, et notons une différence de budget. Il est important de relever l’ensemble des dysfonctionnements qu’occasionnent ces différences de structuration.

Ce qui nous amène à constater notre impossibilité à écrire un projet de Lieu Partagé.

Au Conseil d’Administration de Lillico, nous écrivons une proposition de courrier que nous proposons à Comptoir du doc, ceux-ci nous renvoient une contre proposition que nous acceptons.

Vient le jour de la rencontre avec la Ville de Rennes le mercredi 9 mars.

Cette dernière nous invite à livrer notre bilan.

Nous nous évertuons à poser les termes définis dans le courrier co-écrit avec Comptoir du doc le 23 février mais non envoyé. La Ville de Rennes nous indique qu’elle fait les mêmes constats et nous annonce que nous pourrons nous installer à la Parcheminerie dans le courant de l’été pour démarrer notre saison dans les murs, que le lieu Parcheminerie va devenir le Pôle jeune public et familles de Rennes, et qu’un tour de table avec les différentes collectivités territoriales et publiques va être initié dès le mois de septembre.

De plus, la Ville de Rennes nous informe qu’elle rencontre Comptoir du doc le vendredi 11 mars. Il est question également de trouver des solutions de lieu de travail et qu’en attendant un lieu dédié, Comptoir du doc sera invité à s’appuyer sur d’autres lieux d’exploitation et que l’association Lillico pourra prendre place au Théâtre de la Parcheminerie pour ses propositions à destination des jeunes et des familles.

Le lundi 14 mars

En ce jour prévu pour le déménagement d’une partie de l’équipe de Lillico, nous découvrons la pétition faite par Comptoir du doc. Nous n’avons à aucun moment été contactés par l’association Comptoir du doc. Nous découvrons la pétition en même temps que le grand public. Nous demandons aux salariés de Lillico de se rendre à la Parcheminerie pour être avec les salariés de Comptoir du doc, il nous semblait normal d’être présents à leur côté. Cette démarche a été peu appréciée par l’équipe de Comptoir du doc qui a refusé de communiquer avec Lillico et les compagnies en résidence.

Ce sont donc les élus de l’association Lillico qui ont contacté les coprésidents de Comptoir du doc pour essayer d’apaiser les tensions exprimées par l’équipe de Comptoir du doc.

Nos salariés souffrent d’un profond sentiment d’injustice.

De plus, cette situation nous amène à comprendre que ce Pôle jeune public est encore repoussé.

Mercredi 20 avril, rencontre avec la Ville de Rennes.

Nous sommes invités à envisager les solutions pour permettre à l’association Comptoir du doc de continuer à utiliser la Parcheminerie pour la diffusion de sa programmation en attendant qu’elle puisse disposer d’un lieu adéquat.

Nous échangeons avec la municipalité sur un certain nombre de points qui nous semble indispensable pour permettre un fonctionnement normal.

Nous sommes en attente d’une réunion commune avec la Ville de Rennes et Comptoir du doc pour envisager notre cohabitation et notre avenir commun à moyen terme.

Le Conseil d’Administration de Lillico

Catégorie(s) : Association

Catégories